Porte de garage pour petits budgets : préférez le PVC portegaragecoulissante.com ™

En matière de portes de garage, le choix entre les divers modèles est vaste. Et chacun présente des avantages et des inconvénients.

porte de garage enroulable

La porte de garage battante n’est pas très onéreuse mais il faut prévoir de la place à l'extérieur. La porte en accordéon se compose de panneaux qui se replient vers l'intérieur ; parfaite pour les petits espaces, elle ne peut guère être automatisée.

La porte de garage basculante s’ouvre en s'alignant au plafond. Deux systèmes existent pour ce modèle : débordante et sans rail.

La porte sectionnelle fonctionne avec des panneaux articulés. Ceux-ci viennent se placer au plafond ou le long d'un mur.

Elle coûte plus cher qu'une porte pliante. Enfin, la porte de garage à enroulement consiste en des lames agrafées entre elles.

Elle vous assure un gain de place mais n'autorise pas d'entrée piéton. Du reste, le portillon est l'un des éléments à prendre en considération dans votre choix.

Principalement quatre matériaux sont utilisés pour les portes de garage : aluminium, PVC, acier ou bois. Les plus solides sont celles en acier, cependant que le PVC s'avère le moins robuste et le moins onéreux.

Dernière solution, le bois allie élégance et confort thermique. Les acheteurs désirant privilégier le confort thermique avec un modèle en aluminium intalleront une porte renforcée.

Le nettoyage s'avère pour sa part pour ainsi dire négligeable sur un modèle en PVC ou en acier, mais incontournable sur un modèle en bois. Les portes de garage sectionnelles latérales pourront être posées par un bricoleur habile.

D’autres en revanche nécessitent obligatoirement l'assistance d’un pro, c’est le cas des portes de garage à enroulement. Quoiqu'il en soit, contacter un artisan donne différents avantages : savoir-faire, responsabilité, TVA réduite sur la porte puis les travaux...

Le coût d’une porte de garage dépasse facilement les 1 000 euros. Tout dépend des dimensions, du type d’ouverture et de la matière utilisée.

Les portes à battants conviennent aux petits budgets, a contrario les portes en acier font chauffer la carte bleue. Une porte pliante en sapin vaut dans les 700€, alors que le prix grimpe jusqu'à plusieurs milliers d'euros pour une porte similaire en bois rare.

Les fourchettes de tarifs sont donc très vastes, et il est indipensable de bien déterminer son budget avant de se décider. Notamment en cas de restauration d'une demeure ancienne, l'ouverture pour le garage ne s'adapte parfois pas aux tailles en vente.

A peu de choses près, il est possible de poser une porte d'usine, le cas échéant une porte sur mesure devra être achetée. Elle sera parfaite et assurera en conséquence une meilleure isolation.

Dans ce cas de figure, il est nécessaire d'avoir différentes mesures particulièrement précises et de faire appel à un professionnel[artisan certifié. Eviter les déperditions thermique dans un logement passe aussi par la porte du garage.

Tandis que les matériaux naturels sont isolants, il est aussi possible de limiter les déperditions de chaleur dues à une porte en alu et ainsi réduire sa facture de chauffage. Un tel modèle peut entre autres être couvert d’un isolant en laine animale ou bien en liège.

Les magasins de bricolage proposent des nécessaires d’isolation à partir de 30€ alors que les coffres seront isolés avec des joints de caoutchouc. Même déjà posée, une porte de garage peut être équipée d’une motorisation.

A vis sans fin, avec rail, tubulaire axiale… Il en existe plusieurs sortes, cependant, chaque motorisation ne s'installe pas sur toutes les portes. Par exemple, une porte à enroulement s'équipe d'un moteur tubulaire et finalement la porte basculante s'équipe avec un moteur à crémaillère.

Sans compter la pose, un automatisme coûte de 150 à 800€, offrant quoiqu'il en soit confort aux personnes comme sécurité à la porte.